La recette du mois d’août

Ce mois ci, on vous dévoile notre nouveauté : la recette du mois ! Tous les mois, vous retrouverez désormais sur le blog ainsi que sur notre page Youtube une nouvelle recette 100% adaptée aux besoins de la femme enceinte ou allaitante. Le + de nos recettes ? Elles sont coordonnées avec la couleur Cape oupas Cape du mois ! La couleur du mois d’août étant le beige, on vous a concocté le menu suivant :
Filet de sole sauce citron, compotée de poivrons jaunes et oignons, pommes de terre vapeur.

Le poisson est recommandé aux femmes enceintes pour leur teneur en acide gras et en iode, essentiels pour un bon système immunitaire. Il est recommandé d’en consommer au moins 2 fois par semaine, et la sole fait partie des poissons les plus sains pour les femmes enceintes (les poissons prédateurs sont à éviter car ils comportent plus de risques pour la santé : présence de mercure, métaux lourds etc)
L’oignon a une teneur élevée en acide folique, et contribue au bon développement du foetus, particulièrement dans les premières semaines de grossesse. Il est également riche en vitamine B et en potassium, et a des propriétés anti-anémiques.
Les poivrons jaunes possèdent environ 2 fois plus de vitamine C que les poivrons verts.
Enfin, la cuisson vapeur des pommes de terre limite l’apport en matière grasse, déjà assuré par les filets de sole ainsi que la compotée de poivrons et d’oignons.

Il ne vous reste plus qu’à savourer ! Bébé vous remercie 😉

Alice

Test et avis : les coquillages d’allaitement

Il y a trois semaines, nous avons demandé à une maman Cape oupas Cape de tester pour nous les coquillages d’allaitement Baby Shell ainsi que la crème Fisio Lan de Kittet. Voici son avis sur les coquillages d’allaitement !

Il y a quelques temps je suis tombée sur une annonce de la page « Allaitement Cape ou pas Cape » qui cherchait une maman allaitante pour tester des coquillages d’allaitement. Je n’ai pascoquillages d'allaitement hésité une seconde à me porter volontaire. Après 14 mois d’allaitement je connais pas mal de choses liées à l’allaitement, les crèmes, les coussinets, les coussins, les soutien gorge d’allaitement … mais je n’avais jamais eu l’occasion de tester ces coquillages découvert il y a peu et qui m’intriguaient beaucoup.

Les coquillages d’allaitement, à quoi ça sert?
Ah….. Si j’avais connu ces coquillages avant, cela m’aurait bien aidé dans les débuts de mon allaitement. En effet ces coquillages naturels et polis aident à prévenir les crevasses car ils empêchent les frottements avec les vêtements et tiennent les tétons hydratés car ils vont rester en contact permanent avec votre lait ou votre crème (comme la lanoline par exemple).

– « Mais les soutiens gorge ne m’ont jamais irrités les tétons et ne m’ont jamais fait mal » me direz-vous. Sachez mesdames que quand vous allaitez, vos tétons sont plus que sensibles et la douceur des coquillages d’allaitement est vraiment la bienvenue, surtout dans les premières semaines qui sont les plus cruciales dans le bon déroulement d’un allaitement. Mais ce n’est pas tout!!! Ils aident aussi à la cicatrisation en laissant le lait (véritable cicatrisant et antiseptique naturel) agir sur vos tétons malmenés par les tétées incessantes de bébé.

Présentation :
Ils m’ont été envoyé dans un petit sac de lin avec le joli logo de Baby Shell.coquillages d'allaitement, envers et endroit
Les coquillages m’attendaient sagement à l’intérieur, tout heureux je pense de pouvoir servir et aider à prolonger un allaitement. J’ai d’abord été surprise par leur douceur, ils sont vraiment doux, polis sur les côtés pour un confort optimal. Puis leur beauté m’a sauté aux yeux. Non pas que je sois une fana de coquillages mais je trouve ceux là particulièrement beaux, et comme ils vont côtoyer mes seins tous les jours, ça me plait de savoir qu’ils sont tout doux et tout beaux :)
J’ai l’impression d’être une petite sirène ♥ il ne me manque plus que la queue de sirène et le corps de rêve hahaha

Utilisation : 
Là il n’y a rien de plus simple!
Avant la première utilisation il faut les stériliser. Faire bouillir dans l’eau ou alors les mettre avec tétines, ou bib de votre tire lait etc… dans votre stérilisateur vapeur. C’est peut être psychologique mais je ne me vois pas les mettre au four micro-ondes… donc je ne les stériliserais pas au stérilisateur qui va au micro-ondes.
Et ensuite il suffit de les poser sur vos mamelons. Les coquillages d’allaitement tiennent simplement avec le soutien gorge, et ne bougent pas. Il faut les laver régulièrement avec du savon et de l’eau claire et ne pas dormir avec. Il est aussi déconseillé de les utiliser sur une journée entière.

Mon avis et mon expérience : 
J’ai testé les coquillages sur 3 semaines, sachant que je ne les portais pas toute la journée comme recommandé dans la notice d’utilisation.
J’en suis donc à 14 mois d’allaitement mais contrairement à beaucoup de femmes, j’ai toujours des montées de lait et des fuites de lait assez importantes… les coquillages ne sont pas fait pour retenir une grande quantité de lait, j’ai donc complété leur effet avec des coussinets d’allaitement lavables.
Mon fils a eu un gros pic de croissance qui l’a poussé à téter très très souvent et vraiment longtemps… utilisant d’habitude de la lanoline pendant ces moments où mes seins sont sollicités et un peu plus sensibles que d’habitude à cause des irritations dues aux tétées prolongées, j’ai décidé d’essayer les coquillages, c’était le moment où jamais. Ce que je peux dire c’est que j’ai été bluffée par la vitesse à laquelle mes tétons ont retrouvé leur « état normal ». Les douleurs, rougeurs et irritations sont parties en l’espace de 2 jours!!
Je ne trouve que des avantages à ces coquillages magiques.
Le seul bémol c’est que chez moi, les coquillages se voient sous mes vêtements, est-ce du à la forme de mes seins? à ma poitrine plus que généreuse? je ne sais pas, mais je ne les porte qu’à la maison ou quand je suis seule et que ma poitrine est cachée. En même temps comme on ne peut pas les porter toute la journée ce n’est pas plus dérangeant que ça, et puis on peut les emmener partout et les mettre quand on veut… il suffit de les laver à l’eau savonneuse régulièrement.

Je suis vraiment contente d’avoir pu tester les coquillages d’allaitement, je les garde précieusement et les dégainerais dès que je sentirais un début d’irritation.
Merci à « Allaitement Cape ou pas cape » pour cet opportunité et votre gentillesse.
Je recommande les coquillages d’allaitement les yeux fermés!

Merci à notre maman testeuse d’avoir accepté de tester ces coquillages d’allaitement pour nous ! Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à aller faire un tour sur son blog : http://monuniversdesupermum.blogspot.fr/ ! Nous, on aime 😉

La couleur du mois : le vert

 

La couleur du mois : le vertRedécouvrez nos lingettes lavables bio

La couleur du mois : le vert !

Le vert représente le renouveau, le printemps qui arrive et remet un peu de douceur dans nos vies. C’est une couleur qui a de multiples facettes : vert tendre et réconfortant, ou vert pomme dynamisant, elle sait réveiller notre bonne humeur ! Avec le vert, on aspire à une vie en harmonie avec soi-même et avec notre entourage, toujours dans une mutuelle compréhension.

Introduction

Votre ventre s’arrondit doucement, vous atteignez cette plage faite de plénitude, de rêveries et de projets. Vous vous projetez : cet enfant, contre vous, porté, câliné, allaité.

Votre choix concernant l’allaitement commence à se définir, allaiter, oui pourquoi pas ! ? Mais comment concilier allaitement et pudeur, allaitement et intimité, éviter le regard des autres, rester dans sa bulle sans toutefois se couper du monde ? Certaines mamans n’hésitent pas à allaiter en public mais vous pouvez ressentir quelques réticences à ce sujet.

Pourtant, allaiter reste un acte naturel par excellence. Vous ne devriez pas avoir à vous cacher, n’est-ce pas ? Non, ce n’est pas se cacher, c’est se protéger, se préserver, ne voir dans les regards qu’une neutralité bienveillante, rien d’autre et surtout pas de désapprobation qui pourrait nuire à la réalisation et à la concrétisation de votre projet.

Des solutions existent, simples et naturelles, inspirées des nombreuses femmes dans le monde, où l’allaitement est systématique ou presque : les capes d’allaitement…
Au fur et à mesure, vous vous sentez revivre, avec votre petit bout tout contre-vous et vos complexes envolés, puis bébé grandit, les questions aussi.

Heureusement, l’équipe de Cape ou pas Cape est là, dès maintenant pour vous. Nous vous proposons de nous retrouver régulièrement, pour des réflexions, des témoignages, des conseils, trucs et astuces sur l’allaitement mais pas que…

À vos ordinateurs et bonne lecture !

Le témoignage de Julie

Aujourd’hui c’est Julie qui accepte de partager son témoignage avec nous !

Pouvez-vous vous présenter ?Photo Cape

Je m’appelle Julie, je suis la maman d’un petit Nahil, j’ai 24 ans, je suis coiffeuse et j’habite sur Toulouse. En couple.

Pourquoi avoir allaité ?

Car pour moi c’était la façon la plus naturelle et la plus saine pour mon enfant. Et c’est surtout ma sage-femme qui m’a convaincue.

Votre allaitement : plutôt galère, ou plutôt pépère ?

Euh…plutôt galère! Entre les crevasses, les engorgements et la fatigue ce n’était pas facile mais j’étais motivée et malgré tout c’est tellement pratique, et ce petit moment câlin avec son enfant est tellement agréable qu’on en oublie tous ses petits désagréments.  Je remercie ma sage-femme car sans elle j’aurais été totalement perdue dans l’allaitement. On est tellement peu informés sur l’allaitement que sans son aide j’aurais sûrement baissé les bras à la première difficulté.

Et Cape oupas Cape, dans tout ça ?

J’ai connu Cape oupas Cape en cadeau de naissance (super idée d’une très bonne amie à maman, encore merci à elle !!). J’avoue que le fait d’allaiter en public me dérangeait beaucoup, j’ai donc beaucoup utilisé cette cape. J’en ai d’ailleurs fait la pub autour de moi car, pour moi, c’était devenu l’outil indispensable avant de sortir (toujours dans mon sac).

Un petit mot pour la fin ?

Pour toutes celles qui allaiteront si je peux donner une liste indispensable pour un allaitement au top c’est :

– une cape « Cape oupas Cape »

– un coussin d’allaitement

– de la motivation

– plein de bonheur dans cette magnifique aventure !

 

Merci à Julie d’avoir accepté de nous répondre ! :-) 

Nos grand-mères, sources intarissables de solutions

De plus en plus de marques proposent de plus en plus de produits censés régler de plus en plus de nos problèmes avant, pendant et après l’allaitement. Du coup, on a tendance à se précipiter dessus… Et à oublier que nos grand-mères et arrière-grand-mères avaient les mêmes problèmes, mais ne disposaient que des produits du potager, et s’en sortaient très bien !remède grand mère

Aujourd’hui, on vous propose un petit tour d’horizon des trucs de grand-mères, garantis 100% naturels et 100% vérifiés !

 

Pour stimuler la lactation :

Vous venez d’accoucher. Encore un peu désorientée, vous n’avez qu’une seule obsession : allaiter votre enfant ! Mais la fatigue fait sentir ses effets, et votre lactation est un peu faible… Pas de panique, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • La pimprenelle. Broyez de la pimprenelle fraîche, et appliquez-la sur vos seins en cataplasme. Laissez agir environ 20 minutes, et rincez à l’eau tiède.
  • L’ortie. Utilisez-le sous toutes ses formes ! Dans une salade (mélangez des jeunes pousses d’orties à des pissenlits), en soupe (faites cuire les feuilles avec des pommes de terre, moulinez), en tisane…
  • L’anis, le cumin, et le fenouil : consommez – les sous forme d’infusion. Buvez-en à volonté, jusqu’à ce que vous sentiez votre lactation augmenter.
  • Les amandes. Réputées pour leurs propriétés galactogènes, elles sont à grignoter sans modération !

Pour soulager les p’tits bobos :

Ca y est, vous allaitez ! Mais oups, une mauvaise position, une mauvaise succion ou un sein un peu fragile, et bonjour les crevasses et autres soucis… Pas de problème, Mamie est là !

  • Le chou. Reconnu dans le milieu de l’allaitement, il a des propriétés anti-inflammatoires, désinfectantes, cicatrisantes, tonifiantes et calmantes qui seront les meilleurs alliés de vos seins en cas de problème ! Engorgement, crevasses, mastites… Il suffit de sélectionner les feuilles tendres d’un chou (blanchissez-les dans de l’eau bouillante pour les ramollir encore plus), les griffer légèrement, puis les appliquer sur les seins à l’intérieur du soutien-gorge. Si vous le pouvez, renouvelez la compresse toutes les 2h.
  • La pomme de terre. Si vous n’avez pas de chou sous la main, remplacez-le par de fines tranches de pommes de terre crues. Il procurera le même effet !
  • Le lait maternel. Si c’est le meilleur lait que vous puissiez offrir à votre enfant, c’est aussi votre meilleur ami à vous ! Il hydrate, aide à la cicatrisation, est antiseptique… Appliquez une compresse de lait maternel sur vos mamelons. Rendez-la étanche avec du film alimentaire, afin qu’elle ne sèche pas. Changez-la après chaque tétée.
  • Le froid. Si vous avez la chance de ne pas connaître de crevasses mais que vos seins sont tendus et douloureux, vous pouvez placer un gant de toilette humide et froid (éventuellement rempli de glaçons) sur vos seins entre chaque tétée.
  • Votre doigt. En prévention des crevasses, pensez à accompagner le retrait de votre bébé au sein en mettant en doigt dans sa bouche, pour éviter qu’il tire sur votre mamelon.
  • Un savon neutre surgras. Prenez soin de la peau de vos seins, déjà bien sollicitée, en évitant les gels douche agressifs (et odorant : ne perturbez pas les sens de votre bébé !).

Pour éviter l’engorgement/réduire la lactation :

Et voilà, vous avez eu un allaitement magique, mais l’heure du sevrage a fini par arriver et vous souhaitez désormais diminuer votre lactation… Ou bien vous souhaitez simplement prévenir l’engorgement, voici quelques plantes à garder en tête !

    • Le navet. Epluchez et faites cuire des navets, réduisez-les en purée. Appliquez-la sur vos seins (une fois qu’elle a refroidi !), laissez reposer environ 15 minutes, puis rincez.
    • Le persil, la menthe, la sauge. Mettez-en partout dans vos plats ! Salades, soupes, grillades, infusions…
    • L’artichaut, l’oseille.Voilà, vous savez désormais tout ce que votre petit jardinet (ou le supermarché du coin 😉 ) a à vous offrir !

Alors, « Cape » de faire confiance à Dame Nature ? 

Alice

Interview de Laetitia Le Maner – A l’origine d’un projet

Récemment Laëtitia Le Maner, la gérante de Cape oupas Cape, a rencontré Céline Billiard, la gérante de Kidyloc*. Il en a résulté une explication en bonne et due forme de l’origine de la cape d’allaitement, du point de vue de sa créatrice :

Une bonne leçon de détermination ! Les filles, si vous avez des projets, petits ou grands, n’abandonnez pas il y a toujours une solution 😉

*Société de location de matériel de puériculture

 

Alice

Le témoignage de Stéphanie

Découvrez aujourd’hui le témoignage de Stéphanie, qui a accepté de partager son expérience d’allaitement avec nous !

DSC_0255

Stéphanie et sa fille Emma

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Stéphanie, j’ai 35 ans, j’habite St Chamond, je suis en couple depuis 13 ans, je suis hôtesse service client dans une grande enseigne de bricolage au triangle vert (actuellement en congé parental) et surtout, je suis la maman de 2 adorables petites filles, Jade et Emma, respectivement presque 4 ans et presque 1 an (en avril pour les 2).

Pourquoi avoir allaité ?

Je ne sais pas vraiment en fait ! Je n’ai JAMAIS envisagé de faire autrement. Je n’ai personnellement pas été allaitée et même dans mon entourage proche, j’ai rarement vu des bébés au sein. Pourtant, je n’imaginais même pas qu’il puisse en être autrement. Sûrement un truc dans mon ADN !

Votre allaitement : plutôt galère, ou plutôt pépère ?

Oh purée ! Pour l’un comme pour l’autre, j’ai franchement galéré ! J’ai eu si mal ! Vasospasmes, crevasses, mycoses, peur de manquer de lait…  Mais j’ai eu la chance inouïe de tomber sur des sages-femmes, Annick Boyadjian et Catherine Vericel (la déesse de l’allaitement !) pour ne pas les citer ! J’ai été suivie, informée, guidée et surtout jamais lâchée par elles et j’ai allaité Jade 8 mois, en ayant repris le travail. Emma est toujours allaitée et pour l’instant, nous n’envisageons pas d’arrêter surtout que je ne travaille plus pour l’instant car j’ai pris mes 2 ans de congé parental.

Et Cape oupas Cape, dans tout ça ?

Annick et Catherine avaient vos prospectus dans leurs cabinets. Je savais que vous existiez depuis Jade mais je n’avais pas acheté de cape. Pour Emma, j’ai tellement préparé cet allaitement pour qu’il soit une réussite que j’ai tout de suite acheté la cape, avant même sa naissance. En fait, personnellement, je n’en aurais pas eu besoin car je n’ai aucun problème à allaiter en public et à « sortir le matos » mais mon homme ne voyait pas vraiment les choses comme ça ! Alors, par respect pour lui, mais surtout pour avoir la paix, j’ai fait l’achat. J’avoue que je l’ai quand même bien utilisé d’ailleurs (en cours de tétée souvent), en particulier quand je percevais des regards obscènes de la part de certains messieurs.

Un petit mot pour la fin ?

Lorsque j’ai commandé ma cape, j’ai tout de suite mis un commentaire sur le site pour dire que j’étais d’ores et déjà très satisfaite de mon achat. Je l’ai donc été encore plus quand j’ai trouvé dans mon colis un petit beurpie en cadeau et un petit mot personnel écrit à la main pour me remercier.

Si je devais aider une future maman qui n’ose pas allaiter, je lui dirai probablement qu’elle doit avoir confiance en elle et en son bébé. Quand elle verra son bébé, elle saura si elle veut le faire ou pas. Mais quoi qu’elle choisisse, ce sera SA décision. Si elle le fait, elle devra chercher et trouver tout le soutien dont elle aura sans doute besoin car allaiter est naturel mais ça n’est pas inné ! En revanche si elle décide de ne pas le faire, elle ne doit pas avoir à culpabiliser ! Elle a le droit de faire ce qu’elle veut, comme elle veut. Son corps lui appartient, libre à elle de s’en servir pour allaiter ou de le consacrer à son chéri et à elle-même. Personne ne devrait décider pour une femme ce qu’elle doit faire ou pas avec ses seins !

Un dernier mot pour la fin : Allaitantes, biberonnantes, nous sommes avant tout des mamans et pour ça, nous serons toujours les meilleures !

Journée du droit des Femmes : la parole d’une chef d’entreprise

Bonjour à toutes,

A l’occasion de la journée des droits des Femmes du 8 mars dernier, je me permets de prendre la parole sur ce blog en qualité non seulement de femme, mais également de chef d’entreprise.

J’ai eu l’occasion d’initier plusieurs actions afin de montrer, à mon niveau, mon adhésion totale à cette cause.

Tout d’abord, j’ai eu la chance d’être interviewée par le journal ligérien Le Progrès, en qualité de femme entrepreneuse à double casquette. Parce que oui, en plus d’être à l’origine du projet Cape oupas Cape, je suis également à la tête de l’agence Novam, spécialisée dans le design industriel… Autant dire que gérer tout ça simultanément, ça demande presque des pouvoirs de super-héros ! Dans cette interview, j’ai eu l’occasion d’exprimer tout ce que représentait pour moi le fait de travailler en tant que femme dans un monde d’hommes. Si je devais le résumer, je dirais ceci : « être une femme ou non, l’essentiel est de faire ce que j’aime » ! Le plus important pour moi, c’est vraiment que chacune soit libre d’agir comme elle le souhaite. Voici la photo de l’article qui a été publié !

photo design

 

Sous Cape oupas Cape, en tant qu’entreprise créée par une femme et pour des femmes, je me devais  également de réagir. C’est au cours d’une discussion avec ma super équipe qu’on est arrivées au constat suivant : les femmes sont des hommes comme les autres ! 😉 Et donc, finalement la journée des droits de la femme ça devrait être tous les jours. Pour illustrer cette idée, nous avons déclaré le 8 mars comme étant la journée internationale de la… Flemme ! Voici notre gif réalisé pour l’occasion :

via GIPHY

J’essaye à mon échelle de soutenir au quotidien le droit des femmes, à travers mes activités professionnelles comme dans ma vie personnelle. Et je pense que la meilleure manière de le faire, c’est de prouver un peu plus tous les jours que, homme ou femme, tout est possible tant que l’on décide de s’en donner les moyens.

Laëti.

Jeu Concours spécial film : Joséphine s’arrondit !

L’équipe de Cape oupas Cape est allée voir le film Joséphine s’arrondit (voir notre critique ici), et à cette occasion nous avons décidé de vous gâter avec un nouveau Jeu-Concours !

JC Jojo

 

Dans le film Joséphine s’arrondit, Joséphine a neuf mois pour devenir une « adulte responsable », et ce n’est pas toujours facile… Et vous, quel a été l’élément décisif qui vous a fait dire que; ça y est, vous êtes devenu « responsable » ? Vous avez été tenace face à une administration pour la première fois de votre vie ? Vous avez arrêté de fumer pour l’occasion ?

Rendez-vous sur notre page Facebook pour retrouver ce jeu-concours ! Racontez nous en commentaire votre premier acte d’adulte responsable, et tentez de gagner un Maxi Lange 😉

Le commentaire qui aura récolté le plus de like au 29 février sera désigné grand gagnant !

Alors, « Cape«  de nous vendre du rêve avec vos actes d’adultes reponsables ?